Entradas

Mostrando las entradas de abril, 2017

Verrouillé

Imagen
Perdue dans la forêt de ton silence j'essaie de tracer avec mes mots un sentier qui puisse m'emmener devant la porte de ton cœur mais je sens comme tu t´éloignes avec l'horizon et j'ai peur de ne pas y arriver avant que la nuit nous dévore
Les yeux fermés j'imagine que je me rends chez toi Je passe des heures sur le palier à tester un mot clé pour déverrouiller le pêne mais j'abandonne lorsque je découvre qu'il n'y a même pas de serrure car le cœur est une porte que l'on ouvre seulement depuis l'intérieur 
Alors je garde les mots dans ma poche gauche Et j'attends Et j'entends Un non-battement    un bramement desarticulé qu'émerge de mon poitrail En arrière plan   l'écho de ton cœur peu à peu devient muet   assourdi    jusqu'à ce qu'il disparaît dans le noyau profond de ton foyer
Je m'accroche aux sons de mon engin C'est un tum-tum d'inertie      un relent du dispositif résonateur Je pressens que le mécanisme est resté égaré …

De cuando cumplí 39

Imagen
Mi cuerpo no sabe de números
solo de sensaciones
de la vigencia de su fertilidad pujante
del ritmo de su curvatura turgente
Treintaynueve 
y la gozadura visceral   indemne

Cósmicamente debo tener tres mil doscientos setenta y dos 
Digo una cifra solo porque sí     por su cadencia al pronunciarla
porque cadencia es el sonido de lo que cae en su lugar 
y mi único lugar hasta ahora es mi cuerpo

Emocionalmente a veces tengo cuatro y a veces ochenta
aún percibo la magia y ya sé dónde no debo meter la mano
Lo que todavía me asusta un poco es la oscuridad
                                      más la propia que la ajena
Años oscuridad      
creo que tengo poquitos
recién empiezo a balbucearla 
(me digo      abrázala como las semillas a la negrura de la tierra   
                    porque en ella crecen raíces profundas
hago rutina de repetición     
pero da miedo
oigan               da miedo)

Una cumple t r e i n t a y n u e v e  y unos escuchan el sonido del látigo 
pero yo escucho el tumtum de los latidos
el cuer…